Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
egfrild

poésie, partout où elle se trouve...

Gilbert Baqué

Publié le 1 Juillet 2016 par egfrild in Poète

 

L'après-vivre

Dans le discours frêle d’une fontaine, un été,

j’ai reconnu ton nom, absente,

J’ai écouté le monde,

tenu tête à la nuit,

à la désaffection des choses.

J’ai su que rien, plus rien ne me protège,

ni la chaleur du sang, ni l’or des promenades,

ni la beauté du ciel harcelant nos fenêtres,

quand nous sommes ensemble.

À deux pas de mon ombre, parfois,

un fol orage de clématites tombe en extase.

On me rappelle d’un sourire

l’enchantement des corps,

toute une vie blottie au creux blond d’une épaule.

N’importe,

je cours après les mots,

je n’ai plus la parole.

Commenter cet article